Se préparer à l'hébergement : les questions à se poser [Guide]

Ça y est, votre décision est prise et vous estimez avoir la capacité de fournir et de maintenir sur la durée un ou plusieurs services, d'avoir de “vraies” utilisatrices et utilisateurs, c'est à dire des personnes qui vont vous faire confiance quant à l'hébergement de leurs données (au sens large du terme).

C'est un véritable engagement que vous allez prendre, soyez-en bien conscient·e et ne le prenez pas seul·e !

Il vaut mieux avoir répondu aux questions suivantes avant de se lancer.

Qui trop embrasse mal étreint !

En clair, commencez par fournir un ou deux services que vous maîtrisez très bien et qui vous tiennent à cœur, sous-entendu qui vous paraissent les plus pertinents pour vous et votre entourage.

N'hésitez pas à sonder votre entourage au préalable et demandez-leur quels services leur seraient les plus utiles, vous serez peut-être surpris de leurs réponses!

Par exemple, si les outils de gestion de projets ne vous intéressent pas trop, ne vous lancez pas sur ce genre de service, vous serez forcément moins motivé·e pour le faire bien…

Ne faites pas un lancement “mondial” de vos services pour vos débuts, cela serait tout simplement suicidaire!

Commencez par proposer vos services dans votre entourage (famille, voisin·es, cercle d'ami·es, associations ou collectifs locaux dans lesquels vous œuvrez peut-être déjà…).

Ces personnes seront, en quelque sorte, les bêta-testeuses de vos services et si vous balbutiez au début - ce qui risque d'arriver - elles sauront être indulgentes du fait de votre proximité.

Quel que soit le type d'architecture que vous allez monter pour fournir vos services, tout cela a un coût, y compris si vous choisissez l'auto-hébergement. Les matériels consomment de l'électricité et ils peuvent tomber en panne, acheter un ou plusieurs noms de domaine a un coût également même s'il est en général minime… Tout cela mis bout à bout peut représenter un montant non négligeable en fin d'année.

Ensuite, cela dépend aussi de l'objectif donné à votre projet :

  • un projet à petite échelle, pour votre “communauté”
  • un projet tout aussi communautaire mais à plus grande échelle, nécessitant des financements qu'il faudra trouver et une structure pour les gérer
  • un projet d'envergure, visant à dégager des bénéfices, voire à supporter une ou plusieurs personnes salariées.

Ce n'est pas parce qu'on est “petit” que l'on ne peut pas fournir un service de qualité. Encore faut-il mettre en place toutes les bonnes pratiques qui vous permettront de rendre un service fiable à vos utilisatrices et utilisateurs.

À ce niveau de structure, personne ne vous demandera de vous engager sur un niveau de qualité de service et, si le service n'est pas disponible pendant 24, 48 ou 72 heures, cela pourra être compris par vos utilisateur·ices sous réserve de le leur avoir expliqué avant…

Quand arrivera une interruption de service, il faudra être disponible pour intervenir et le rendre à nouveau opérationnel dans des délais “raisonnables” au risque de perdre la confiance des personnes utilisant vos services. Gardez à l'esprit que la perte de données est certainement le pire des incidents aux yeux d'un·e utilisateur·ice final·e.

Bref, vous devez être conscient·e du fait que vos services doivent être monitorés, que les données de vos utilisateur·ices doivent être sauvegardées et que vous devrez être disponible en cas de panne. Il est illusoire de vouloir porter cette charge seul·e, il vous faut au minimum un backup c'est à dire une personne de confiance, connaissant l'infrastructure et étant à même de répondre à un incident.

Une fois au clair avec ces questions, vous pouvez commencer à réfléchir à votre infrastructure :

  • heberger/se_preparer.txt
  • Dernière modification: 2021/10/03 10:31
  • de khrys